carrera occhiali da sole frontali ,occhiali carrera vista,Dans la tête d’Angela Merkel,
carrera 115 occhiali saluzzo ,
occhiali carrera da vista rotti

Dans la tête d’Angela Merkel

Mardi 14 mars, la chancelière allemande, Angela Merkel, entreprend l’un des voyages les plus délicats de sa carrière : elle se rend à Washington pour y rencontrer le nouveau président américain, Donald Trump,Dans la tête d’Angela Merkel,oakley lunette, en pleine crise de la relation transatlantique. Cette chronique l’imagine se préparant mentalement, à bord de l’Airbus A-340 gouvernemental Konrad-Adenauer, au-dessus de l’Atlantique.

« Mais que vais-je faire dans cette galère ? Ce type me pourrit la vie depuis le 8 novembre. C’est quand même la première fois que j’ai été obligée de rappeler, dans un message de félicitations à un président américain élu, les “valeurs communes qui nous lient,oakley lunette de soleil homme, la démocratie, la liberté, le respect de l’Etat de droit et de la dignité de chaque personne, sans exception” – oui, à un président AMÉRICAIN ! Moi qui ai une véritable vénération pour ce pays…

C’est même le choc de la victoire de Trump qui m’a décidée à me lancer dans une quatrième campagne électorale. Après douze ans de bons et loyaux services,lunette dior miroir, j’étais prête à raccrocher les gants. C’est vrai, j’aurais pu sagement passer le flambeau à Ursula [von der Leyen, ministre de la défense] mais là, non, face à un tel danger public, je ne pouvais pas renoncer.

Sauver le monde à Washington

Pas sûr que j’aie pris la bonne décision, d’ailleurs. Moi, l’insubmersible, voilà que je suis rattrapée dans les sondages par les sociaux-démocrates du SPD et [Martin] Schulz,marc jacobs solaire, qui joue les nouveaux venus en politique,Dans la tête d’Angela Merkel, à 61 ans… Et au lieu de me battre pour sauver ma place chez moi, il faut que j’aille sauver le monde à Washington.

Et s’il n’y avait qu’à moi que Trump pourrit la vie ! Comme le note François [Hollande],lunette persol pas cher, qui dit enfin les choses clairement maintenant qu’il s’en va,Dans la tête d’Angela Merkel, sa méconnaissance de l’Europe est simplement sidérante.

Il n’y a qu’à voir le discours qu’a tenu cet illuminé de Steve Bannon, son conseiller stratégique,Dans la tête d’Angela Merkel, à Peter [Wittig, l’ambassadeur…

廣告